Carnet de voyage

La Poste Suisse 🇨🇭

Un grand merci à La Poste Suisse pour leur application « Postcardcreator ». Cette application nous permait d’envoyer gratuitement et chaque semaine une carte postale à notre grand-maman qui ne dispose pas d’internet! L’originalité de cette interface et que l’on peut enregistrer nos propres photographies et qu’elles sont mises en format carte postale. On y ajoute un petit texte, l’adresse et le tour et joué! Ce qui paraît le plus incroyable c’est que ce service soit gratuit, dans un monde où même faire pipi et payant…. Bravo La Poste !!!

 

467EB1C4-B76C-40EA-BD9E-0B68E1A4EB1D

Nouveau départ en camping-car

Après une année et quelques mois de séparation, nous avons retiré les bâches qui recouvraient notre camping-car « Yoba ». Après diverses reconnections et quelques tours de clé de contact, le moteur est reparti, nous sommes soulagé et heureux !

Voilà les amis, vous l’aurez compris nous reprenons notre vie de nomade pendant deux mois pour de nouvelles aventures sur les routes européennes…

 

 

 

Allo la Suisse….

 

Quelle joie de recevoir, il y a quelques semaines, un petit message de notre animateur radio préféré, Monsieur Lucas Thorens, pour une demande d’interview pour son émission « À l’abordage » diffusée à l’antenne de la radio Suisse romande. Intérressés et excités par cette nouvelle expérience, nous avons accepté avec plaisir de vous parler de nos aventures au travers d’un nouveau média. Pour celles et ceux, qui ne captent pas les ondes de notre radio nationale, nous vous laissons découvrir notre premier passage sur les ondes grâce à ce lien !

 

Lien de l’interview

 

Déjà deux ans de voyage…

 

Le 2 juin 2015, le cœur serré, les larmes aux yeux, c’était notre grand départ autour du monde ! Nous quittions avec beaucoup d’émotions notre famille, nos amis et notre petite vie hélvètique bien réglée, pour vivre un rêve, une aventure… Deux ans plus tard, nous sommes sereins et convaincus d’avoir fait un bon mais difficile choix. À l’aube de notre projet, nous étions une famille recomposée avec des hauts et beaucoup de bas, les enfants n’étaient pas vraiment heureux et tout le monde était en permanence chez le médecin… Et bien, après 730 jours de voyage et de découverte, tout cela a radicalement changé ! Nous sommes une vraie famille, fini les montagnes russes des émotions ! Rien que pour cela notre départ a été une bénédiction. Les enfants aiment à nouveau l’apprentissage, la vie et plus besoin de médecins, c’est magique. Comme si les kilomètres parcourus ont boosté et soudé incroyablement notre famille. Ce magnifique constat nous a redonné des ailes pour attaquer notre troisième année de voyage. Nous venons de déscolariser à nouveau nos enfants et repartons en « mode aventure » pour cette nouvelle année. Un grand merci à vous tous qui suivez assidûment nos aventures et qui participez à notre rêve !

 

 

Début difficile au pays du sourire

À notre arrivée en Thailande, nous nous sommes installés dans une maison de location un peu à l’écart des centres touristiques. Deus jours seulement après posé nos valises, les enfants commençaient déjà  l’école, dure retour à la rêalité scolaire! Pour nous parent, ce fut également une épreuve de se retrouver seul, sans enfant, après une année de voyage avec une proximité si intense avec les enfants. Heureusement, nous avions de quoi nous occuper avec la paperasse. Tous les expatriés en Thailande vous le diront « la première année c’est très dur ». En sommes c’est vrai et pas vrai, il y a certes des règles draconiennes à respecter, mais une fois que l’on a compris le système c’est assez simple. Par contre pour nous, le départ fut un véritable fiasco! L’école des enfants se devaient d’être notre répondant pour les visas car comme nous avons moins de cinquante ans pas possible d’obtenir des visas facilement, si ce n’est justement au travers d’une institution scolaire internationale. Seulement voilà la Direction de l’école que nous avons choisi nous a communiqué des informations éronnées sur le visa avec lequel nous devions entrer en Thailande. Donc, une avalanche de problèmes nous est tombés dessus durant les premières semaines de séjour ! Pour pimenter un peu plus notre parcours, nous avons été victime d’un cambriolage, durant notre sommeil. Le voleur s’est introduit dans notre chambre à coucher et nous a dérobé une petite sacoche ventrale contenant nos passeports, cartes de crédits et permis de conduire ainsi qu’un peu de numéraire. Déstabilisés, nous avons déménagé le même jour dans une autre maison de location, dans un quartier sécurisé. En résumé, plus de papiers et pas de visas! Un marathon administratif nous attendait…

 

Nous embarquons sur un vol à destination de Bangkok avec le rapport de police comme document d’identité. Nous sommes heureux, notre assurance nous couvre et nous organise un somptueux voyage pour l’ambassade de Suisse à Bangkok ! Installés à l’hôtel, nous apprenons qu’en fait l’assurance ne nous couvre plus et le logeur de la première maison de location où nous nous sommes fait voler refuse de nous rendre notre caution. Nous sommes dépités, nous ne comprenons pas ce qui nous arrive ! Après s’être fait délester de plusieurs centaines de francs par l’Ambassade, nous obtenons de nouveaux passeports. Nous adressons un courrier sévére à l’assurance qui après avoir écouté les bandes enregistrées de nos conversations avec leur employé, découvrent une erreur de leur part et décide de nous couvrir quand même une partie de nos frais. Après quelques jours, nous sommes de retour à Phuket avec la ferme intention de régler nos visas. Le personnel de l’école organise une rencontre avec un agent de l’immigration un jour avant que nos visas se termine et que nous devions quitter le pays. À 21 heures, notre contact nous informe que l’agent en question ne peut pas nous délivrer les précieux sésames. À minuit, nous réservons des billets d’avion pour la Malaisie et à 8 heures le lendemain matin nous montons dans un avion pour Penang.

 

Bon, on vous passera que l’ambassade était fermée à cause d’un jour férié et que nous avons loupé notre avion, mais cela paraît tellement dans l’ordre des choses que nous n’en prenons plus garde! Mais la bonne nouvelle c’est que nous avons des visas valables pour une année…

Effraction

 

 

Un rêve peut en apporter un autre !

En 2012 après une longue maladie, l’idée de changer de vie se faisait de plus en plus ressentir. Nos rêves et nos envies étaient heureusement conjoints et nous explorions en famille plusieurs projets. Deux expériences revenaient systématiquement en tête de liste, soit faire un tour du monde ou vivre une expatriation ! Donc, nous voilà au départ pour vivre une deuxième expérience, s’expatrier en Thailande. Notre idée est de nous installer quelques temps en Asie et ainsi pouvoir quand même, continuer notre tour du monde en rayonnant en avion afin de découvrir un à un les pays qui nous entourent, sympa non ?

Alors, départ pour de nouvelles aventures…

 

Un petit tour en Allemagne

En attendant que notre camping-car effectue la traversée de l’océan Atlantique et avant de nous envoler pour la Thailande nous faisons une petite halte printanière en Allemagne, chez le papa d’Anna. Cette étape forcée nous a permis de revoir nos parents et de passer quelques jours en leur compagnie. Le contraste entre notre vie de nomadiste et la vision d’une vie normale nous interpelle et surtout nous réconforte positivement dans notre choix de continuer à voyager! Après avoir honteusement ôté la vie à plusieurs lapins de Pâques nous reprenons nos 270 kilos de bagages pour nous envoler vers de nouveaux rêves. Merci Opa (grand-papa en allemand) pour ton magnifique accueil, c’est sûr on reviendra et pas que pour le chocolat…

img_2559

 

Mais où est passé la sixième compagnie ?

Après 11 mois et 32’000 kilomètres, deux traversées d’océan, nous décidons de mettre notre camping-car quelques temps au repos. Arrivés au Panama, notre désir de changement et les mauvaises conditions de voyage nous ont poussé à rapatrier Yoba sur Hambourg en Allemagne. Un long mois fut nécessaire pour récupérer notre maison sur roues. Ce véhicule est devenu au fil des jours notre refuge, notre havre de paix et notre petit coin de Suisse, donc il était inconcevable pour nos petites têtes blondes de s’en séparer! Un membre de la famille. Et ben, comme un coup du sort à quelques kilomètres de l’écurie, voilà que notre vénérable camping-car toussote, crachote et n’avance plus, il est en panne….

 

Malheureusement, les heures nous sont comptées et notre vol pour la Thaïlande ne peut pas attendre. Dès lors, nous installons notre bon Yoba, dans une grange en Allemagne, chez des amis paysan. Promis, nous reviendrons bientôt s’occuper de toi et repartir pour de nouvelles aventures.

Shipping du Panama

Après des jours d’insomnies, nous avons pris notre décision de rapatrier Yoba en Europe et de vivre une expérience d’expatrié en Asie. C’est vers la compagnie Wallenius Wihlelmsen que nous nous sommes tournés pour faire cette traversée. L’embarquement se fera au port de Tocumen et la réception s’effectuera à Hambourg en Allemagne après une dizaine de jours de traversées. L’ensemble du voyage dure un mois. Relevons que les indications et les plans fournis par la compagnie maritime étaient lacunaires et nous avons passé beaucoup de temps à chercher les informations et notre route. Les démarches sont faciles et les contrôles douaniers sont  quasiment inexistants. Une atmosphère un peu « far west » règne aux alentours du port, ne pas s’attarder! Et vogue la galère…

 

Le ro-ro

Arrivée à Hambourg

Passage en douane à Tocumen

 

La chaleur, une amie dêsirée que l’on fini par détester !

Notre descente vers le Sud rime invariablement avec la montée des températures ! Nous suffoquons la journée avec des 43 degrés à l’ombre et la nuit nous dormons que quelques heures tellement il fait chaud… Il faut dire qu’il fait jusqu’à 32 dans la capucine avec toutes les fenêtres ouvertes. Nous regrettons de ne pas avoir équipé notre véhicule d’une génératrice et d’une climatisation ! Nous nous consolons en pensant à ces miliers de personnes qui dorment dans des cahutes de fortune avec des toit en tôles ondulées…

 

La chaleur est tellement intense que nous consommons 20 litres d’eau potable par jour, pour cinq personnes ! Le ravitaillement devient très fréquent et le stockage problématique ! Nos habits sont souillés par la transpiration en quelques minutes…

 

Ces conditions ne nous laisse pas de répis, le moral des troupes est au plus bas ! Nous avons de la peine à nous motiver pour aller visiter des sites touristiques par ces températures…

Heureusement que la « Cerveza » est toujours bien fraîche !

 

image

 

Le nez dans les nuages

Notre aventure nous a fait découvrir de magnifiques paysages et à fait naître de magnifiques amitiés. Mais ce « road trip » nous a également apporté d’autres merveilleuses expériences…

Celle que nous allons vous conter aujourd’hui, concerne les somptueux oiseaux que nous avons observé durant ces derniers mois. Relevons que c’est notre (arrière-) grand-mère Germaine qui, lorsqu’elle était en vie, nous avait appris à observer les oiseaux, merci pour ce joli héritage !

De ce fait, nous avons levé la tête et ouvert nos oreilles pour voir évoluer ce petit monde du ciel… Leurs chants mélodieux resterons à toujours inscrits dans nos mémoires, quel merveilleux monde.

Pour la petite anecdote, un soir, alors que nous nous couchions, notre oreille a soudainement capté un son strident et désagréable provenant de l’extérieur de notre camping-car. Nous pensions que c’était une alarme de voiture, mais après quelques minutes, nous nous sommes aperçus que c’était un petit oiseau qui « chantait », nous l’avons haï, le pauvre…

En hommage à leur plumage, voici quelques une de nos photos à ce sujet :

 

 

 

Super bivouac avec soirée dansante

A notre arrivée à Patzcuaro, nous nous sommes dirigés vers deux places de stationnement payantes, mais l’une était fermée définitivement (Pozo) et l’autre nous demandait un prix prohibitif à cause des enfants (RV Park Villa Patzcuaro). Dès lors, nous avons réglé notre système de navigation pour nous rendre à El Mirador au Rancho La Mesa. Après quelques mètres, nous avons commencé à monter une rue très large et plus nous montions et plus elle se resserrait, à tel point qu’à un moment nous n’arrivions plus à progresser (quelques centimètre de chaque côté de Yoba). De ce fait, nous avons fait demi tour et lors de cette manoeuvre nous avons failli arracher un câble électrique tendu en travers la route ! En bref, faire confiance à Tom Tom n’est pas une bonne idée au Mexique. Pour finir, en prenant une route détournée, mais défoncée, nous sommes arrivés au Rancho La Mesa où nous avons été chaleureusement reçu par Beto, le patron. La place dédiée aux campings-cars et attenantes à un superbe restaurant dominant la ville de Patzcuaro. Les lieux étaient tellement plaisants que nous sommes restés quelques jours profitant ainsi, chaque jour, de prendre un taxi pour quelques Pesos afin de nous rendre en ville. Notre dernière soirée a été couronnée par une gentille invitation du patron à participer à une soirée dansante donnée en l’honneur de canadiens de passage. Le Ballet Folklorico Keritzanda de Patzcuaro a présenté plusieurs danses des différentes provinces mexicaines ainsi leurs costumes, joli spectacle. La troupe est composée uniquement de jeunes gens, lesquels ont même chanté, en fin de soirée, un joyeux anniversaire à Emilie. Un grand merci à Beto pour cette magnifique soirée et pour l’excellente bouteille de rouge offerte, nous nous en souviendrons…

 

 

 

Chronique d’un drame ordinaire

Au loin, nous apercevons une fumée noire monter au ciel. La route nous amène inexorablement à cet endroit… Nous sommes stoppés dans notre progression par une longue file de voitures arrêtées. Le feu gronde et déploie ses ailes des côtes de la route avec une forte intensité. La nature aride offre un magnifique comburant. A un certain moment, les mexicains redémarrent et s’engouffrent dans les voluptés de fumées. Nous sommes à la suite d’un bus de ligne. On nous fait signe d’avancer, je démarre et à mon tour je rentre dans cet enfer en pensant que le feu est maîtrisé et qu’il couve sur quelques mètres. Nous sommes aveuglés, la chaleur est intense, les flammes lèchent le flanc de « Yoba ». Nous comprenons notre erreur, mais nous ne pouvons plus faire marche arrière ! Nous progressons et soudain je pile sur les freins pour eviter d’emboutir le bus de ligne qui est arrêté au milieu du brasier. Dans cette noirceur, nous appercevons des hommes qui longent notre capot, nous les suivons du regard et soudain, comme par enchantement la fumée se dissipe un peu et là, nous constatons qu’un petit bus est arrêté à côté de nous, l’avant complètement defoncé. Une scène d’horreur, tel que nous en avions malheureusement l’habitude vu nos professions. Le conducteur est totalement incarcéré et nous voyons la mort faire son œuvre… Les secours arrivent. La route se libère, impuissants, nous quittons cet enfer sans nous retourner ! « Et si c’était nous », demandent en coeur les enfants. Le silence s’installe et nous continuons notre route.

 

 

Une roue = une rencontre 

En route sur la « Mexicaine 200 », peu après San Blas, nous apercevons un petit rassemblement au bord de la route. Parmi les quelques badauds présents, nous remarquons Holly et Karl. Nous nous arrêtons et constatons que ces cyclistes viennent d’avoir un petit accident et le vélo de Karl a une roue complètement voilée. Il est légèrement blessé, mais surtout un peu sonné. Immédiatemen nous leur proposons notre aide et Holly, avec un joli sourire, accepte. Nous voilà à sept dans Yoba en direction de Puerto Vallarta. La route est longue et nous nous arrêtons pour la nuit à Lo de Marco. Nous faisons plus ample connaissance de ce charmant couple de canadiens qui pédale du Yukon jusqu’au Panama. Par chance, nous trouvons, un spécialiste vélo à Puerto Vallarta qui peu réparer leur engin accidenté. Bonne route les amis !

 

 

 

Mexique : terre de contraste

Après un mois à parcourir les routes mexicaines, nous pouvons l’affirmer, ce pays est une terre de contraste.

Tout d’abord les routes ; après les longs tapis asphaltés américains nous goûtons aux trous en tous genre et aux fameux « topes » (sorte de « gendarmes couchés »). La Baja California à la réputation d’avoir la route la plus dangereuse de tout le Mexique… En effet, cette dernière est très étroite et il est difficile, voir parfois impossible, de croiser avec un camion. Elle est constellée d’ornements funèbres nous rappelant à chaque contour, le moindre faux-pas se paie très cher. Si le conducteur décède au volant d’un camion rouge, sa tombe sera – souvent – bâtie en forme de camion rouge ! Nous avons été surpris de voir des débris d’accident récents sur le bord de la route et au centre de ces derniers trônait déjà deux tombes fraîches, les personnes décèdent et sont enterrées directement sur place. Sous ses l’attitudes, une vie ne vaut « pas cher » ! Plus au Sud de la Baja, comme c’est bien plus touristique, les routes sont un peu meilleures, mais comme partout une fois que nous sommes sortis de l’axe principal il n’y a plus de route, c’est de la piste.

Sur le contient, il y a plusieurs types de routes, la « payante » qui en générale est en bon état et très contrôlée par la police. Dans les guides, elle est décrite comme la route la plus chère au monde. Au péage, avec nos roues jumelées, nous payons le prix d’un gros camion est c’est vraiment prohibitif ! Sur ces axes, il a une voie dans un sens, une dans l’autre et des bandes d’arrêt d’urgence, seulement les automobilistes ont trouvé la parade, les plus lent circule sur la bande d’arrêt et les autres le double sur la voie normale… Les autres routes sont dites « libres » donc gratuites, mais par contre, suivant les tronçons, elles sont en sales états et parsemées de ralentisseurs pas signalés, mais elles offrent l’avantage de nous faire découvrir de charmants petits villages colorés et chaleureux. Et puis, il y a ces mains qui se lèvent timidement pour nous faire parvenir un petit bonjour et ses sourires qui sur le bas-côté de la route, égaillent notre quotidien de routard.

Nous découvrons également l’agriculture ; après les plaines à perte de vue du Canada et des USA, avec leurs tracteurs démentiels, nous faisons un saut de cinquante ans en arrière avec encore, par endroit, les bœufs et la charrue. Les quelques vieux tracteurs que nous croisons datent d’une autre époque, mais ils fonctionnent toujours ! Nous apprécions particulièrement les petits stands de bord de route où l’on nous propose fruits, légumes et plats cuisinés pour quelques Pesos. Quoi de plus naturel, en somme, que d’avoir une plantation d’oranges et le paysan qui les vends juste à côté de son champ !?! Pour assaisonner tout ça, mettez de la musique mexicaine à haut volume, jour et nuit et bienvenu au Mexique…

IOverlander

Nous avons découvert une application sympa pour voyager en camping-car; »iOverlander ». Ce programme fonctionne en « open source », ce qui veut dire qu’elle évolue en permanence avec les commentaires des utilisateurs. Vous pouvez le combiner facilement avec Maps.me pour l’utiliser sans wifi. Pour nous, c’est un incontournable..

 

Joyeux Noël

Un Noël autrement…

La bonne odeur du pain d’épices, les lumières scintillant dans les rues, les premiers flocons de neige, le vin chaud sur les petits marchés et l’ambiance de Noël habituelle ne sont pas vraiment au rendez-vous ici au Mexique !

Toutefois, une petite musique joyeuse et enivrante se fait entendre à chaque coin de rue, le refrain résonne dans nos têtes, “Felix Navidad”… “Felix Navidad”, ne serait-ce pas déjà un peu l’esprit de Noël qui se rappel à nous….

Le soleil et la chaleur nous font penser que nous sommes en été, mais pourtant, nous croisons sur la route des voitures mexicaines avec de vrais sapins de Noël sur le toit. Plus loin, au pied d’une petite église de l’époque coloniale nos coeurs d’enfant se mettent à palpiter devant une petite crèche d’où émane une bonne odeur de foin ! Nous observons avec joie les rois mages attendant, comme chaque année, l’arrivée du petit Jésus…

Le soir, sur notre bivouac en plein désert, nous observons une constellation d’étoiles et soudain, nous sentons à nouveau l’esprit de Noël, si loin de chez nous, nous envahir… Nous nous rappelons d’un coup que l’étoile du Berger que nous observons faisait partie de cette fabuleuse histoire de Noël et que Jésus est né dans un désert autour d’un boeuf et de l’âne gris et là… me croirez-vous… à quelques mètres de notre camping-car des ânes sauvages pâturent…

Comment vous dire chers amis, vous qui êtes certainement blottit chaudement au coin du feu, écoutant les poésies de vos enfants au pied du sapin, que de l’autre côté de la planète, dans un coin perdu, l’esprit de Noël nous entoure également de sa magie !!!

Le soir de Noël, nous allons ouvrir toutes grandes les trappes de toit de notre camping-car “Yoba” et déposer sur la table de la cuisine quelques biscuits et un verre de lait pour le Père Noël !!! Les enfants espèrent secrètement qu’il nous retrouve, malgré que nous soyons si loin de chez nous…

Nous chanterons en coeur “ Mon beau cactus, roi des déserts…” !

Nous vous souhaitons à tous de passer un JOYEUX NOËL et d’oublier pendant les quelques heures du réveillon les turpitudes de la vie et de vivre un vrai beau moment en famille !!!

N’oubliez pas de rêver….

 

Une jolie rencontre entre terre et mer

Nous nous installons pour quelques jours à la marina Del Pueblo proche de Loreto. A cet endroit, nous rencontrons des navigateurs au long court. Le récit de leur voyage autour du monde en voilier nous a émerveillé, autant que la visite de leur magnifique bateau ! Emilie et Theo ont passé la nuit à bord et ils ont adorés cette autre forme de vie nomade


Un bout de route avec une famille française

A San Diego, nous avons été rejoint par un équipage français, la famille Moureau et ses trois enfants. Ces derniers voyagent également en camping-car du Canada jusqu’en Amérique centrale. Ensemble, nous avons passé la douane en direction du Mexique. Nous avons bourlingué une dizaine de jours conjointement ! Nous avons adoré les parties de pêches avec Romain, Nathan et Tom et les soirées « apéro » autour d’un super punch concoté par Stéphane. Un grand merci à Marie sans qui cette nouvelle rencontre ne se serait pas réalisée. À bientôt sur la route…

image

 

La côte californienne 

C’est le « spot » à ne pas manquer en Californie, la « Higway 1 » ! Toutefois, c’est un must réservé aux touristes et une magne pour l’économie locale…. Donc, les camping-cars en sauvage ne sont pas les bienvenus ! Toutefois, nous avons toujours réussi à dormir au bord de la mer, sans être chassés par les « Rangers ». Par endroits, de beaux panneaux indiquent clairement le tarif de 200 dollars d’amende en cas d’infraction !!! Nous pouvons bien penser qu’en période estivale cela soit insoutenable, mais au point de blinder pareillement la côte, cela relève de l’enfer. De plus, les campings sont hors de prix et il faut un chausse-pied pour stationner son camper. Mise à part cela, les paysages sont grandioses et les animaux sauvages sont au rendez-vous, une route à faire une fois dans sa vie…


 23.09.2015

La route aux USA

De petites appréhensions nous pesaient au départ de conduire aux Etats-Unis, mais après quelques centaines de kilomètres nous nous sommes habitués aux us et coutumes de la route. Le flux de circulation peut être quasi inexistant pendant des heures et d’un seul coup être complètement saturé ! Il faut être en permanence sur ces gardes, car tant qu’il n’y a pas de policier à l’horizon, tout est permis. Il n’est pas rare de se faire dépasser sur une ligne droite – alors que c’est interdit par des doubles lignes de sécurité – ou de se faire dépasser sur l’autoroute par la bande d’arrêt d’urgence. C’est un peu le Far-West, mais « ça roule »…

 

 

IMG_8045

 

 

05 au 12 septembre 2015

Une semaine chez Pat et Ralph

Un de nos but de voyage est atteint en arrivant chez Pat et Ralph à Topeka dans l’Etat du Kansas. Ces bons amis étaient les voisins d’Anna durant de nombreuses années à Montreux. Un lien d’affection s’est ainsi tissé à tel point qu’elle peut dire aujourd’hui qu’ils sont ses grands-parents de coeur ! De ce fait, il était très important pour nous de faire une petite halte à cet endroit. L’accueil qui nous a été fait était à la hauteur de nos attentes. Nous avons tout d’abord découvert leur belle maison atypique entourée d’une magnifique forêt. A l’intérieur il y a des arbres, un étang avec une cascade, des poissons, c’est incroyable… A l’extérieur, nous avons aperçu des écureuils, des lièvres et une quantité de beaux oiseaux. Les jours passés en leur compagnie étaient très enrichissant, nous avons adoré notamment les géniales discutions avec Ralph et les ballades de Pat. Les enfants quant à eux ont adorés les parties de billard, de Monopoly et la gentillesse de nos hôtes à leur égard. Le tour de ville en Rolls Royce était tout simplement génial ! Pour couronner, cette semaine en famille nous avons fait une petite virée à leur maison du lac où les enfants ont pu faire un petit tour en pédalo, c’était trop parfait!  Nous les aimons très fort et les remercions pour tout ce qu’ils ont fait pour nous durant toute cette semaine et nous nous réjouissons de les revoir pour de nouvelles aventures…

 

Une forêt intérieure

Une forêt intérieure, c’est qu’en Amérique que l’on voit ça !

Toucher-couler

Toucher-couler avec Ralph

Pat..

Pat..

11.09.2015

Alerte aux tornades

Hier soir, nous nous sommes rendus chez nos amis Li Ying et Song Ping pour le souper, qui au passage était vraiment excellent. A un certain moment, les sirènes d’alarme pour les tornades se sont enclenchées ! Immédiatement, les visages autour de la table se sont fermés et les hommes se sont rués sur un poste de télévision et une radio. Heureusement, le passage annoncé de cette tornade était plus au Sud de notre position. Peu après, en roulant dans les rues de Topeka l’ont pouvait déjà observer de petites inondations. Cela nous rappelle que l’homme ne peut tout contrôler et que la nature reste toujours la plus forte

Last night we met our friends Li Ying and Song Ping. We had a wonderful dinner at their house! At one point, alarm sirens for tornadoes were engaged… Immediately, the faces around the table changed, the men flocked to a television and a radio. Fortunately, they announced that the passage of the tornado was further south of our position. Soon after, when we drove through Topeka (Kansas), we could already see small floods. This reminds us that man can not control everything and that nature is always stronger…

Souper chez Li Ying et Song Ping

Nos amis Li Ying et Song Ping nous ont fait l’immense plaisir de nous cuisiner asiatique dans leur ravissante maison. Après un sympathique apéritif servi par le maître de maison, nous nous sommes régalés de crevettes à l’ail et gingembre et de spareribs marinés dans une sauce rouge. Les enfants adorent cette dernière petite recette. Il faut ronger et on en à plein les mains, mais qu’est-ce que c’est bon ! Nous avons été ravi de l’accueil qui nous a une fois de plus été réservé par nos hôtes. Nous nous réjouissons de les retrouver en Suisse et souhaitons encore un bon rétablissement à Song Ping…

Our friends Ying Li and Song Ping made us great pleasure in cooking Asian food in their lovely house. After a pleasant aperitif served by the householder, we feasted shrimp with garlic and ginger as well as marinated spareribs in a red sauce. Our kids love this recipe! We must « gnaw » the ribs holding them in our hands, but it’s so good! We were delighted. An other wonderful evening in Topeka! We look forward to seeing them again in Switzerland and wish a good recovery to Song Ping…

 

IMG_7236
05.09.2015

Judy et John 

Une jolie soirée organisée par nos amis Judy et John inaugurait notre arrivée à Topeka. Nous avons été reçu, comme des rois, dans leur superbe demeure ! Leur intérieur nous a beaucoup plu, il est l’idéale que l’on se fait d’une maison américaine, très « cocooning » ! John, le maître queux du jour, nous a mis « les petits plats dans les grands ». Au menu, une magnifique pièce de boeuf braisée pendant 9 heures dans un four spécial en céramique (marque Green Egg), un vrai régal. Cette délicatesse était accompagnée d’un « génial » ketchup maison aux pruneaux… Un moment très agréable que l’on se réjouit de renouveler !!!

A lovely evening – organized by our friends Judy and John – inaugurated our arrival in Topeka. We were received like royalty in their beautiful home! Their interior decoration is just amazing, just like in American movies, very « cocooning »! John, the master chef of the day, put us « the dishes in the large. » On the menu, a magnificent piece of beef braised for 9 hours in a special ceramic oven (brand named the « Green Egg »), a real treat. This delicacy was accompanied by a « great » homemade plum ketchup… A gorgeous moment, we’d be glad to renew !!!

 

IMG_7032

02.09.2015

Trois mois 

Voilà trois mois que nous avons entamé notre périple, ce qui sonne malheureusement le glas de notre belle aventure canadienne. Demain, nous entrerons aux Etats-Unis d’Amérique pour 90 nouveaux jours de découvertes ! De nos premiers tours de roues, nous pouvons tirer un bilan très positif. Dès les prémices de notre aventure, nous avions décidé de ne pas traverser tout le Canada avec notre camping-car, mais plutôt de privilégier une région. Le résultat a dépassé nos attentes. En effet, ce que nous avions omis de déclarer, c’est que l’Amérique du Nord n’était pas, pour nous, un choix délibéré mais plutôt un passage obligé… Dès lors, nous avions aucune attente particulière. Toutefois, à notre plus grand étonnement ce pays se révéla tout simplement fabuleux !

L’accueil de la population était tellement généreux que cela paracheva notre vision de cette belle contrée. Quotidiennement, nous avons eu la visite de badauds venant nous interpeller pour nous guider, nous souhaiter simplement la bienvenue ou nous amener des spécialités culinaires (têtes de violon, fruits de mer, etc…). A ce sujet, nous sommes prêt à affronter un rigoureux hiver au vu de la quantité de sirop d’érables que nous avons en stock. La cerise sur le gâteau fut l’hospitalité des gens qui nous ont ouvert leur porte pour partager un simple moment d’amitié. Par votre gentillesse et votre ouverture d’esprit vous avez été les meilleurs ambassadeurs de votre pays. Sans vous, nous aurions erré sans but, en passant à coup sûr, à côté de sites sublimes, de petits marchés animés et surtout de ces bons moments d’amitié. De notre passage, nous garderons un souvenir lumineux et c’est évidant, nous reviendrons !

Le Canada est comme vous l’aurez compris un pays merveilleux, à découvrir sans tarder ! Un eldorado pour les enfants et un terrain de jeu pour les adultes en mal d’aventure. Nous avons vraiment ressenti dans ce pays une chose incroyablement importante et pourtant oubliée sous nos latitudes, LA LIBERTE…

 

dodos.ch

Seul au monde…

16.08.2015

Françoise et Ron

De passage à Belleville, nous avons croisé Françoise et Ron qui voyageait avec un magnifique « camion », ensemble nous avions bu le verre de l’amitié ! Quelques jours plus tard, nous découvrions leur magnifique ferme dans la région d’Arthur où ils nous avaient invité à passer quelques jours ! Nous nous sommes sentis comme à la maison. Les enfants étaient enchantés de faire des tours en tracteurs avec Ron, de se baigner dans l’étang et naviguer avec le pédalo et surtout faire de la musique avec les instruments de Françoise ! Nous pensions rester une nuit et sommes restés quatre jours, incroyable… Françoise et Ron nous ont reçu comme des rois et nous ont beaucoup touché en nous offrant un magnifique bouquet de fleurs et un verre de « Sprtitz » pour notre anniversaire de mariage… Nous sommes heureux d’avoir pu passer quelques jours en votre compagnie et que vous nous ayez ouvert votre coeur, nous en sommes encore tout retourner, merci les amis…

 

IMG_6584

02.08.2015

Deux mois

Le bilan de nos deux premiers mois de voyage est très réjouissant ! Les tensions à bord du véhicule ont bien diminuées par rapport au début du périple et chacun commence à trouver ses marques. Nous n’imaginions pas passer autant de temps dans Yoba en préparant notre voyage, mais la météo du mois de juin ne nous pas gâté. La température fraîche (6°C) et la pluie nous ont obligé à nous adapter ! Le morale de l’équipe est bon et maintenant que nous avons les canicules, nous regrettons le froid… La vie dans le camping-car est simple, mais pas tellement différentes de la maison, si ce n’est que tout est plus petit et concentré au même endroit ! Malgré la promiscuité, nous avons trouvé, semble-t-il, un bon équilibre. L’adaptation la plus importante a été de comprendre que nous n’étions pas en vacances et que notre budget ne nous permettait plus d’être dispendieux. Les premières terrasses rencontrées avec leurs lots de clients étant en train de siroter un bon verre de vin et manger de succulentes spécialités régionales nous mettaient nos sens en éveil, mais que nenni, nous gourdes remplies d’eau fraîche nous rappelaient à l’ordre… Pas grave, l’estomac n’est pas content, mais nos yeux sont gavés de beaux paysages et les belles rencontres nous nourrissent ! Les québécois sont des gens admirables et nous sommes grandement satisfaits d’avoir commencé notre périple par ce coin du monde ! La vie est facile et très similaire à l’Europe. Pour terminer cet article, nous tenions à expliquer que nous avions délibérément choisi de ne pas traverser le Canada pour plutôt cibler une région. Cette stratégie nous permettait de ne pas trop rouler et surtout prendre notre temps, ce qui avec le recul était payant au regard de tout ce que nous avons déjà réalisé ces dernières semaines. Que l’aventure continue…..

IMG_5823

01.08.2015

Les Gruyériens

Lors de la fête national Suisse, nous avons fait connaissance de cinq jeunes qui par leur fraîcheur et leur état d’esprit nous ont beaucoup touchés. Les gars, nous étions fiers de vous voir porter vos chemises de paysan helvétique et vos « brezons » gruyèriens. Nous ne pourrons relater vos exploits du 1er août dans cet article, car, comme promis tout ce qui se passe au Canada, reste au Canada… Dès lors, je solderai ma prose par un grand merci à vous et à bientôt à Albeuve pour la désalpe…

IMG_6177

24.07.2015

Suisse

Comme nous le pensions, lorsque nous avons apposé l’écusson suisse à l’avant de Yoba, la population en règle générale, confond la Croix-Rouge et notre drapeau helvétique. C’est plutôt comique de voir des étendards suisses partout…

IMG_5996

22.07.2015

Voyage au Québec

Le voyage en camping-car au Quebec est vraiment facile ! Nous trouvons de beaux de stationnements, souvent au bord de l’eau. La seule règle à respecter et de ne ps se mettre dans des réserves fauniques. Nous avons également fait l’expérience de nous stationner dans un parc municipal. En pleine nuit, les gardiens nous ont demandé de quitter les lieux ! Ne voulant pas m’exécuter, je leur ai déclaré que j’avais bu un verre d’alcool (ce qui était vrai en plus), au vu de cet état de fait, ils nous ont accordé de rester pour la nuit… Par contre, nous sommes très étonnés de constater que les canadiens n’osent pas dormir de façon « sauvage » et se rendent toujours dans les campings.

IMG_5965

 

14.07.2015

Police de Montréal

Aux dédales d’une rue, nous demandons notre chemin à un agent des forces de l’ordre. Ce dernier est fort sympathique et prends du temps pour nous accueillir. Nous lui faisons part de notre étonnement de voir un policier en caleçon rose verbaliser une voiture en plein Montréal… Nous pensions honnêtement que c’était une caméra cachée pour le festival « Juste pour rire ». Biagio nous explique qu’en fait sa corporation est en grève et que leur syndicat leur a enjoint de se défroquer et de porter une casquette rouge. Le conflit provient des mauvais investissements de la ville avec les fonds de pension des policiers. De ce fait, ils doivent travailler quelques années de plus pour compenser les pertes. Incroyable, on se croirait en Suisse, seulement nous, on accepte de travailler quelques années de plus sans broncher…

IMG_5733

IMG_5730

10 & 11.07.2015

Sylvie et Guy

De passage à l’île de Saint-Quentin à Trois-Rivières nous faisons connaissance de Sylvie, Guy et leur amie Hélène. Nous partageons notre souper et passons une jolie soirée au bord du fleuve du Saint-Laurent.

IMG_2699

Le lendemain soir, nous sommes invités chez Sylvie et Guy pour souper. L’accueil est formidable et nous dégustons de superbes bières grâce à Guy qui est un fin connaisseur. Sylvie nous mitonne un bon pot-au-feu avec les légumes de saison, mais avant cela, elle nous fais déguster du « blé d’Inde » qui se trouve être du maïs. Les épis sont incroyablement tendres et de deux couleurs, nous adorons ! Le repas finit en apothéose avec une glace préparée par Guy. Nous palabrons jusqu’à point d’heure, le courant passe admirablement bien. Après une nuit de sommeil, nous les retrouvons pour le petit déjeuner, lequel sera somptueux. Le « Creton » de Sylvie est succulent, d’ailleurs, vous retrouverez la recette dans la rubrique « World food ». Le temps des séparations est difficile et l’émotion nous gagne… Nous espérons vraiment nous revoir un jour !

IMG_5664

09.07.2015

En ouvrant notre courriel, nous découvrons un sympathique message de Ginette et Christian nous invitant à leur domicile de Lévis, ce que nous acceptons avec plaisir. Le jour en question, nous arrivons dans une jolie maison où nous sommes accueillis avec un grand sourire de bienvenue. Nous passons une agréable soirée sur la terrasse à déguster de superbes hamburgers et partager le verre de l’amitié. Nos hôtes aiment voyager et partagent avec nous leurs aventures africaines qui nous passionnent. Ils ont vécu plusieurs années au Burkina Faso et au Cameroun. Les enfants sont aux anges, car Ginette leur propose d’aller se rafraîchir à la piscine. Un grand merci à vous ce moment passé en votre compagnie et nous vous souhaitons encore plein de beaux voyages à venir avec votre camping car.

IMG_5534

02.07.2015

Camping des dunes à Tadoussac

Au mois de mai, notre premier contact en tant que futur globe-trotter nous était parvenu du Canada. En effet, le soir même où l’article de presse nous concernant a été publié dans le Nouvelliste nous recevions un sympathique appel téléphonique de Bernadette de Tadoussac. Cette dernière nous félicitait pour notre projet et parallèlement elle nous proposait de venir la rencontrer au Canada. Relevons que cette valaisanne est devenue québécoise d’adoption depuis plusieurs années. De plus, pour notre plus grand bonheur, elle tient avec ses enfants, un camping le « Domaine des dune » sur les hauteurs de Tadoussac. Notre arrivée en ces lieux fut immédiatement un ravissement. Dans un premier temps, la réceptionniste nous a reçu avec les honneurs en nous appelant par nos prénoms et nous déclarant qu’elle nous suivait sur internet. Par la suite, nous avons découvert un magnifique terrain de camping arborisé et surtout impeccablement fleuri. La propreté des lieux est exemplaire et toute helvétique. Il y fait bon vivre ! Peu après, nous avons rencontré Bernadette qui par son sourire et son entrain nous a immédiatement mis à l’aise. Le traditionnel apéro s’est déroulé, avec sa famille, sur la terrasse d’un de leur chalet de location est couronnement suprême, nous avons bu du Fendant de Chamoson. Comme en Valais, l’apéro a duré jusqu’à point d’heure ! Encore un immense merci à toi Bernadette et aux tiens pour ce magnifique accueil, c’est sûre nous reviendrons…

IMG_5502

IMG_5505

 

A peine installés au camping, nous faisons connaissance avec nos voisins qui viennent de Montréal. Ces derniers ont quatre enfants pour le plus grand bonheur des nôtres. Luc et Gilles nous invitent à les rejoindre pour faire une excursion en bateau. ce que nous acceptons avec bonheur ! A notre arrivée au port, nous sommes restés bouches bées devant l’embarcation que nous devions prendre… Il s’agit d’un bateau pneumatique, baptisé « Loriette », avec trois moteurs de 300 chevaux chacun, nous n’avions jamais vu ça, et ce n’est pas tout ! Une cabine « artisanal « sur vérin hydraulique complétait le tableau, impossible de pas passer inaperçu… Une vrai merveille ! Bref, nous avons fait deux sorties en mer inoubliables et cerise sur le gâteau les baleines et les bélugas étaient au rendez-vous ! La spaghetti party du soir était chaleureuse et généreusement arrosée, notamment d’un excellent scotch canadien. Merci à eux et leurs familles pour ces magnifiques moments !

 

 

IMG_5465  
17.06.2015

Petite pêche miraculeuse

A Lower Montague, nous faisons connaissance de Scott et Lori, pêcheurs de coquillages. Ces derniers après nous avoir initié au ramassage des coques sur la plage, nous invitent à venir pêcher les huitres sur leur exploitation. Nous embarquons sur leur « Dory », bateau traditionnel de pêche aux huitres. Muni d’une « langue », Scott nous enseigne à ratisser le fond de la lagune. Nous sommes surpris que les huitres sont en liberté au fond de l’eau ! Lori nous rassure en disant qu’il n’a pas de vol sur l’île. Les enfants s’en donnent à coeur joie et prélèvent des dizaines de coquilles. Scott leur apprend à les calibrer. Par la suite, nous passons à la dégustation avec un petit vin blanc du coin, juste parfait… Nous décidons de prolonger la soirée au domicile de ce charmant couple ! Thank you so much for the incredible day !

IMG_4979

IMG_4980

IMG_4978

IMG_4988

 

Les enfants en action…

IMG_4986
07.06.2015

Une belle rencontre

Au détour d’un chemin, un homme s’adresse à nous en nous déclarant « Alors les valaisans vous venez nous visiter ! ». Après quelques palabres nous avons sympathisé avec Rémy un vaudois pure souche qui est né au Mont-sur-Rolle. Il vit depuis 40 ans au Canada. Nous nous rendons chez lui pour un petit apéro qui se révélera être un copieux souper bien arrosé. Ce personnage est vraiment attypique de par sa gentillesse et nous a d’emblée donné ce que nous sommes venus chercher si loin de chez nous, l’amitié…. Encore un immense merci à toi Rémy !

  

Sympa sa plaque d’immatriculation !


03.06.2015

Welcome to Canada

Notre premier jour au Canada a été consacré à récupérer notre véhicule.

Une fois les pleins effectués (diesel, eau, etc), nous avons décidé de mettre le cap sur un endroit tranquille afin de pouvoir se reposer un peu et faire du rangement.

IMG_4669

 

 

02.06.2015

 

Ce n’est qu’un au revoir…

Le temps de se quitter est arrivé !

Les mots nous manquent pour décrire ces moments de déchirement…

Nous vous aimons très fort et nous nous réjouissons de vous revoir pour vous narrer nos exploits.

A bientôt la Suisse !

 

18 mai 2015

 

Un petit air de départ…

Après quelques centaines de kilomètres parcourus, nous sommes arrivés à Anvers en Belgique.

A cet endroit, nous avons livré « Yoba » pour qu’il vogue tranquillement à bord de l' »Atlantic Concert » en direction d’Halifax au Canada….

 

IMG_2427

 

 

 

10 mai 2015

 

Cours avec le Grimm – Médecine d’expédition

Dans le cadre de notre partenariat avec l’équipe du Grimm – le Groupement d’Intervention Médicale en Montagne – nous nous sommes déplacés à la Maison du Sauvetage FXB à Sion.

Le chaleureux Dr Jacques Richon nous a donné un cours de médecine d’urgence pour petits et grands aventuriers 100% sur mesure… Le top !

Nous avons appris une multitude de choses, la palette de pathologies et des traitements y relatifs étaient très explicite.

Le meilleur souvenir restera à coup sûr : l’opération d’un cervelas… Mais, ne vous inquiétez pas, il va bien !

D’avance un grand merci à tous les médecins du Grimm qui vont nous suivre par télé-médecine durant notre périple.

Vous préparez un voyage ou une expédition ? N’hésitez pas à les contacter au travers de leur site internet : http://www.grimm-vs.ch

 

IMG_4564

 

29 mars 2015

Nouveau logo

Nous sommes heureux de vous présenter notre nouveau logo !

Ce dernier a été imaginé et dessiné par Coralie Barman, une jeune « designer » valaisanne.

Par son pinceau, elle a su dégager la quintessence de nos envies et créer ainsi de magnifiques dessins.

Différentes oeuvres de Coralie seront apposées prochainement sur notre camping car et c’est en situation que nous voudrions vous les présenter.

Nous sommes enchantés d’exposer le travail de cette artiste sur les routes du monde, n’est-ce pas là la plus belle des galeries… ?

Si vous aussi vous aimez le coup de crayon de Coralie, n’hésitez pas à lui faire part de votre projet.

logo swiss 1

Pour contacter Coralie adressez-lui un courriel à corail.barman@hotmail.com 

 

1er mars 2015

Jour J – 90

Les événements commencent à s’emballer et le départ se fait gentiment sentir!

Nous sommes heureux d’avoir trouvé des locataires pour notre maison au 1er juin prochain et organisons minutieusement notre déménagement.

Notre véhicule « Yoba » subit actuellement encore quelques modifications sur sa cellule. Mi-mai, il embarquera sur un bateau pour le Canada.

Quant à nous, nos journées sont bien remplies, notamment par la gestion d’une impressionnante paperasse administrative…Vive la Suisse !

En résumé, cette fois nous sommes dans les prémices du départ, c’est intensif, mais qu’est-ce que ça fait du bien!!

 

16.12.2014

Notre projet d’itinéraire :

Amérique du Nord et du Sud – Australie – Nouvelle-Zélande – Asie – Japon – Inde – Afrique du Sud

vache carte

 

Soulignons que le cheminement présenté est un fil conducteur, une ébauche !

Il évoluera en fonction de nos envies, découvertes et rencontres.

Un grand merci à Jean-Phillipe pour le photomontage ci-dessus qu’il nous a autorisé à afficher sur notre site! (www.toto62.c.la)